Tout notre équipement est homologué CE
Posted in: Communauté

The Cold Start – Une Expérience Baja

The Cold Start – Une Expérience Baja

Baja Du Point De Vue Des Autochtones

C'est l'histoire d'une chute qui provoque une série d'événements à l'origine d'une virée inoubliable, d'échanges culturels passionnants et de la découverte de mets savoureux sur la péninsule de Basse-Californie.
Kyra Sacdalan
TEXTE de Kyra Sacdalan« Je Ne Peux Plus Respirer »

Je l'ai vue venir. Mais pas à quel point elle serait rude. Du moins, pas avant de me retrouver à plonger au-dessus du guidon, tout droit vers le rocher immuable que je n'ai pas réussi à conquérir. Jusqu'à cet instant, je faisais preuve d'une maîtrise inégalée. Une fierté jaillissante – du genre de celles qui précèdent une chute – répandue au sol dans une cool attitude calculée.

Ma bonne fortune pris fin dans une « pose de scorpion », accompagnée d'une douleur intense et d'un essoufflement comme je n'avais encore jamais ressenti. Le temps que mon partenaire de crime, Justin, me rejoigne, je ne pouvais toujours rien entendre excepté une suffocation et une voix lointaine et agacée qui criait « inspire bon sang ! » Sous le choc, mon monologue interne finit par être interrompu par la voix de Justin qui me priait de ne pas bouger. Ma seule réponse fut, « je ne peux plus respirer. »

C'est étrange, mais la première pensée qui me traversa l'esprit une fois la panique estompée fut Donni Reddington. Cela faisait déjà un moment que Justin était parti chercher de l'aide – à un rythme certainement plus rapide que de raison – en direction de la ville la plus proche. J'ai eu tout le temps de penser à quel point j'avais été stupide. Et de ce que j'aurai pu faire pour l'éviter. Il était grand temps de prendre une leçon à la Skool of Moto – le centre de formation off-road de Donni.

Cela fait des années qu'elle m'invite, mais nos emplois du temps ne se sont jamais alignés. Cela et le fait qu'elle vit aux confins de l’État de Washington. Avec l'arrivée prochaine de l'hiver, il me faudra attendre encore six mois avant de pouvoir envisager une session sur la cote nord-ouest du Pacifique. Un moment d'angoisse m'envahit avant d'entrevoir la réponse dans mon esprit. Amener Donni de l'autre côté de la frontière mexicaine pour animer une clinique moto intime qui offrirait aux invités un aperçu de Baja du point de vue des autochtones.

« Une fierté jaillissante – du genre de celles qui précèdent une chute. »
Avec Une Approche Locale

Cela fait des années que Justin et moi cherchons des façons de montrer à tous à quel point cette péninsule est unique et enrichissante. De nombreux visiteurs se contentent de passer quelques jours à Tijuana, Rosarito ou Ensenada. Ils assistent parfois à des courses palpitantes ou parcourent les quartiers populaires avant de rejoindre leur bateau de croisière. C'est encore pire quand ils accostent le temps d'un week-end pour faire la fête, jeter leurs ordures et disparaître.


Je suis toujours surprise de voir le peu de gens qui connaissent la culture propre à Baja malgré les hordes d'humains qui empruntent la Mex 1 – l'autoroute qui traverse la péninsule de Basse-Californie du nord au sud. Sa culture culinaire florissante, ses bières, son vin et ses débits de boisson spectaculaires. À quelques exceptions près, comme pour toutes les grandes métropoles, Ensenada est remarquablement sûre. Et ses habitants sont simples, respectueux et infiniment courtois – natifs comme expats.

On a toujours pensé que ce serait une bonne idée de conjuguer notre passion des motos à notre amour du Mexique, et de le faire d'une façon qui n'a que rarement été tentée : avec une approche locale. Cela semblait un rêve accessible grâce à nos nombreux amis et collègues de Baja – dont Mau et Abby.

Ils seraient nos experts-conseil pour savoir où se rendre, quoi voir, comment manger, boire et s'amuser, tandis qu'on étudierait les itinéraires et amènerait nos coups de cœur locaux. Un plan se dessinait et le temps jouait contre nous. Ce serait The Cold Start ou la ruine !

Donni Reddington 
Établir Des Liens

Cela fait plusieurs années que je connais Donni « Red Bones » Reddington et que nous travaillons côte à côte dans les étendues sauvages de Baja. On s'est rencontré alors que Justin et moi nous occupions de la presse pour un rallye raid, et Donni – infirmière en traumatologie et pilote REV'IT! DIRT Series originaire de Mazama dans l’État de Washington – a écrit pour demander si ses compétences en tout-terrain seraient suffisantes pour terminer la course.

Ne la connaissant pas, je ne pouvais pas lui répondre avec certitude, mais je l'ai repérée faisant du ski héliporté, entre autre, quand ma conscience m'a ordonné de taper son nom sur Instagram. Toujours désireux d'établir des liens, nous lui avons offert une place dans l'équipe en tant qu'extra, et l'histoire était en marche.

On savait que Donni avait fait de la moto toute sa vie, mais principalement au guidon de Harley – sautant le pas du hors-piste vers la fin de la trentaine. Je dois admettre que, lorsque qu'elle a décidé de courir le rallye sur sa Husky 501, j'ai été surprise de voir à quel point elle était compétente sur une grande variété de terrains. Mais Red Bones envoie du lourd. Skieuse, vététiste, conductrice de Bobcat... Les Grands Espaces sont clairement son terrain de jeu de prédilection.

Donni dirigeait son école depuis quelques années déjà, quand elle m'est venue à l'esprit cet après-midi là alors que j'étais affalée sur le dos. Tout est devenu clair : cela fait une dizaine d'années que je roule à moto mais il me manque toujours quelque chose. Les mauvaises habitudes prises au fil des ans ont éclipsé tous les bons conseils que j'ai jamais reçus.

En cet instant de lucidité, j'ai réalisé ce dont j'avais besoin : une instruction off-road intense et volontaire de la part d'un expert. Et Donni était la seule monitrice en qui j'avais confiance. Et puis je donnerai le maximum. Donc, notre idée lumineuse de monter une affaire et d'accueillir du monde à Baja pour un marathon de motos, mescal et repas raffinés – avec seulement trois mois pour nous préparer – résonnait comme un Ave Maria.

« Une Modeste Compétition Off-Road Dont Vous Avez Peut-Être Entendu Parler... »
Une Mecque De La Méca, De L'Aventure Et De L'Enduro

Pourquoi Ensenada ? Primo, c'est le cœur de la région. Ce village de pêcheurs tranquille devenu ville portuaire et troisième plus grande cité de Basse-Californie établie face au Pacifique fait office de passerelle pour les ressources et richesses qui s'étendent au-dessus et en-dessous du niveau de la mer. Encore aujourd'hui, des marchandises comme le ton, le coton ou la ferraille s'exportent en direction du Japon, de la Chine ou de la Corée du Sud, qui exploitent cette bande de territoire depuis plus d'un siècle.

Mais en 1967, c'est une modeste compétition off-road qui obtient une renommée internationale. Elle est depuis devenue une Mecque des sports mécaniques, de l'aventure et de l'enduro. Cette petite course de 1000 kilomètres a sans doute lancé la révolution culturelle de Ensenada, Rosarito et Tijuana. Vous en avez peut-être déjà entendu parler. Est-ce que la Baja 1000 vous dit quelque chose ?

Au-delà de la pure splendeur de la région, quelques autres facteurs ont guidé mon choix de lancer la Clinique Off-Road et Expérience Culinaire The Cold Start à Ensenada. Et puis certaines des personnes qui me sont chères vivent dans la zone. Et la nourriture peut varier dans ses tarifs, sa finesse ou son apparence, mais rarement dans son aspect savoureux. La plupart du temps, vous quittez un restaurant, un marché de plein air ou un stand de tacos satisfait et libre de tous remords.

La ville est aussi entourée de nombreux vignobles et des bières de toutes teintes coulent des robinets dans les coins reculés de la vallée. On est si proche de San Diego et pourtant hors de portée de la flambée des bières artisanales.

Pourquoi Je Suis Venue Ici

Je pourrais continuer à venter les délices gastronomiques du Mexique, qui représentent un attrait réel et précieux. Et, s'il s'agit bien d'une attraction majeure pour les touristes, cela me fait parfois oublier la vraie motivation de ma présence ici... la peur. La peur en soi et de soi-même est un obstacle à la réussite.

Si l'on ne fait rien, la peur peut grandir telle une mauvaise herbe et engloutir toute votre part d'humanité : la curiosité, le risque, les choix et la position debout. C'est un obstacle pour la plupart des gens. Mais ce n'est pas insurmontable. Et ce fut sans doute le vrai catalyseur pour cet événement. Mes propres doutes – de m'être peut-être blessée gravement et de ne pouvoir devenir la pilote que j'aimerais être – expliquent pourquoi j'avais besoin de The Cold Start.

Avec une interdiction de prendre le guidon de près de cinq mois et une opération à venir, j'avais perdu confiance dans ma capacité à rouler en tout-terrain. Si je ne m'étais pas donnée un but à suivre, une excuse pour ne plus m'apitoyer sur le sort que je m'étais jeté et finalement remonter sur ma XT225, je craignais de me dire de ne jamais réessayer. Une idée encore plus terrifiante que tout le reste.

Oui, j'ai d'abord appelé Donni par simple égoïsme. Je voulais passer du temps avec mon amie dans un lieu que j'aime. Je souhaitais profiter de son expertise. Et que cela lui profite du même coup.

Grâce à la passion manifeste de Donni pour la transmission de ses connaissances, mes motivations égoïstes se sont muées en une révélation. Si quelqu'un comme moi, qui pratique depuis plus de dix ans, ressent toujours une certaine appréhension à relever des défis en enduro ou maxi-trail, alors les autres bénéficieront certainement d'une clinique de ce type. Qui plus est si on leur propose une mini aventure où ils peuvent mettre en pratique leurs nouvelles compétences dans des situations concrètes.

Pour offrir à tous ceux qui le veulent, y compris moi, l'opportunité de sortir de leur zone de confort et de profiter de souvenirs inoubliables. Il s'est avéré qu'une camarade de Donni nommée Odessa Winter – une autre ambassadrice REV'IT! – partageait les mêmes opinions sur la nécessité de repousser les limites et de poursuivre l'apprentissage.

Elle a traversé Tecate une semaine avant l'événement en compagnie de son petit-ami Scott et de son fidèle compagnon de route, Surak the Dog, perché en toute confiance sur sa KTM 1290 équipé de ses lunettes teintées Rex Specs. Brasseuse de profession, Odessa fut invitée – par pure coïncidence – à participer au brassin du fournisseur de bières exclusif du Cold Start.

Ils étaient en plein voyage à travers les États-Unis, avec avec une courte halte en Californie du Sud, avant de faire leurs premiers tours de roue en territoire étranger, après quoi ils piqueraient en direction de la Terre du Feu... Qui sait pour combien de temps ? Leur décision de venir nous rejoindre offrait un autre point de vue intéressant et encore plus de valeur à un casting déjà prestigieux. Chacun apportait sa pierre à l'édifice. Pas seulement par ses aptitudes, mais aussi par son attitude joviale et positive.

Épuisés, Mais Non Moins Enthousiastes

Nous n'avons eu que trois mois pour assembler tous les morceaux du puzzle et le projet n'aurait pas pu prendre vie sans l'aide inestimable des partenaires, volontaires, créateurs et de la communauté. Nous y sommes finalement arrivés, tout en collant à notre intention de départ d'offrir aux invités une expérience inoubliable d'Ensenada.

Les petites routes à couper le souffle de la Vallée de Guadalupe, les ascensions escarpées et rocailleuses des collines entourant la ville et les sentiers de chèvres angoissants à cinq minutes du QG de The Cold Start font tourner les roues et réchauffent le cœur sur le chemin du dîner. Épuisés, mais non moins enthousiastes, nous avons reçu le meilleur des traitements de la part des chefs et artisans locaux qui font la fierté de la région.

Le premier jour, le Chef « Chido » Garcia s'est frayé un chemin à travers les rires et les acclamations pour dévoiler des plats toujours plus renversants. Des amuses-bouches entourés de sauces typiques – genre crème d'aubergine avec chou-fleur et concombre surmontée d'ail rôti – à une réinterprétation des tacos avec des ingrédients que j'associe généralement à la cuisine gastronomique. La suite avait l'avantage de tisser des liens. Une pizza party avec cuisson au feu de bois dans un salon privé niché entre des établissements pour hipsters au cœur d'une enceinte à ciel ouvert.

Une célébrité locale, Roberto Alcocer, nous a chaleureusement invité à le rejoindre et tout le staff a eu le droit à un traitement royal. Après notre dernière virée, nous nous sommes rendus sous un soleil brûlant jusqu'à un fameux restaurant de la vallée vanté par Roberto pour un dîner cinq étoiles à l'abri d'une luxueuse tonnelle en feuilles de palmier.

C'est là que l'on se rend vraiment compte du sens artistique du chef. Un menu tournant assure de profiter de mets d'une grande fraîcheur et les plats inventifs trahissent une certaine excentricité. Chaque plat, toutes les libations, offraient la conclusion parfaite pour une bataille bien menée. Et aucun plat n'est aussi savoureux qu'après une longue journée de route éreintante.

La Fin Est Arrivée Bien Trop Vite

Levés à l'aube, les invités furent tirés de leurs hébergements et conduits au QG de TCS dans le quartier de Mauricio pour le grand « desayuno » d'Abby et quelques canettes de café froid. Le premier jour, nous devions parcourir une bonne centaine de mètres jusqu'au parking adjacent avec vue sur l'Océan Pacifique. Un cadre idyllique pour un briefing, une série d'exercices et un premier contact avec nos motos.

Nous nous sommes exercés à contrôler l'embrayage, trouver l'équilibre, faire contrepoids et tout ce que Donni estimait utile en vue de notre balade à venir. Quand est enfin venu le temps de quitter les lieux pour rejoindre le vaste monde, nous avons refait le plein de nos poches d'hydratation et rempli nos sacs de barres énergétiques.

La suite fut éprouvante mais accessible. Notre parcours alternait entre routes manucurées, chemins plus ou moins étroits, jusqu'aux sentiers de chèvres évoqués précédemment. Le deuxième jour de cours nous amena à traverser des vagues de sable glissantes, qui freinaient le rythme après chaque croisement. Une courte pause déjeuner me donna l'occasion de prendre des nouvelles de la XT avant de partir explorer les montagnes vertes et luxuriantes de la région viticole. D'après Donni, cela fait penser aux paysages vallonnés d'Irlande.

La fin est arrivée bien trop vite au goût de tous. Et cette saveur était douce-amère. Nous venions de vivre un véritable tourbillon lors duquel nous avions testé tous les styles de grappes fermentées ; de la modeste « vincola » familiale à la cave à vin éco-hipster en forme de coque renversée, en terminant par la grande coopérative du coin.

Ce fut une expérience incroyable assombrie, l'espace d'un instant, par nos départs imminents. Nous avons noyé notre chagrin dans le Nebbiolo – un Sauvignon blanc non filtré – du ceviche de poulpe, de la poitrine de porc et des salades délicates. Nous nous sommes vraiment laissés aller, bien aidés par le Mezcal servi par Abby, à l'abri de son logement Airbnb face à l'océan. Comme à la maison.

Chaque matin, Abby servait des plats simples et copieux comme l'aurait fait notre maman mexicaine. Enfin, si notre maman était branchée, experte en biologie millénaire ayant grandi dans les milieux agricole et viticole de Baja, propriétaire de trois affaires et non moins experte en confitures. Après avoir fait connaissance comme de relatifs étrangers autour des tacos de Chido, nous avons conclu The Cold Start tels de vieux amis qui se sont promis de pas laisser passer trop de temps avant de se revoir.

Une Chance De Faire Bouger Les Choses

The Cold Start – ou Démarrage à Froid – est quelque chose qui parle à tous les propriétaire de montures dotées de carburateurs. Ce sont les dix à trente minutes passées à utiliser toutes les formules mathématiques possibles pour monter un moteur en température. Appuyer sur le bouton de démarrage, puis tourner les gaz ; appuyer de nouveau pendant trois secondes, pas quatre ni deux sous risque de devoir recommencer depuis les début. Maintenant, tirer le starter – mais seulement aux trois-quarts.

Si ça ne marche pas, tenter une nouvelle combinaison. Cette danse, selon moi, représente le réveil. C'est un exercice de patience. Peu importe la santé de ma XT la veille, on repart chaque matin de zéro. Cette clinique et cette expérience ont été des occasions d'ouvrir un nouveau chapitre. Novice du deux-roues ou expert en mal de perfectionnement, ce fut une chance délibérée de faire bouger les choses.

En y repensant, allongée là, sur le bas-côté d'une route déserte au mois d'octobre, je m'étais fait la promesse de tout faire pour m’entraîner en compagnie de Donni. Alors que je me coachais intérieurement suite à ce que je pensais être une fracture des cervicales – et qui s'est avéré être une blessure au diaphragme, quelques côtes cassées et un ego meurtri – je n'aurais jamais pu imaginer l'impact que pourrait avoir ce modeste projet.

Une vraie bouffée d'oxygène, pendant que l'humanité entière avait le sentiment de se brûler les poumons en ces temps de pandémie. Et une profonde satisfaction d'assister aux nombreux accomplissements au sein du groupe tandis qu'ils surmontaient chacun des obstacles avec des sourires jusqu'aux oreilles.

Se Dresser, Caresser et Rouler

Nous avons affronté nos peurs et nous en sommes sortis juste un peu chiffonnés. Mais nous étions vivants et indemnes, et cela nous fait prendre conscience de notre résilience en tant qu'individus et comme communauté. Tout est possible quand on regarde vers l'horizon. Il suffit de se dresser sur les reposes-pieds, de caresser la poignée des gaz et de rouler vers la réussite.

TEXTEKyra Sacdalan

Ne vous laissez pas duper par sa petite stature ou par la pureté des sentiments distillés dans ce journal ; Kyra Sacdalan est une motarde des plus passionnées et une conteuse accomplie et infatigable. Accompagnée de son complice et camarade #revitrider Justin W. Coffey – qui se charge de la photo – ils ont participé à des rallyes comme le Baja 1000 et ont été publiés dans tellement de magazines de moto qu'ils ont de quoi se vanter.

Suivez l'Aventure

Ne manquez rien de l'action. Suivez-nous sur Instagram et découvrez l'actualité des univers adventure et off-road.

Plus d'Histoires