REV'IT! Présente : <b>LE FESTIVAL DU FILM META</b>

REV'IT! Présente : LE FESTIVAL DU FILM META

Une vie «bien roulée». Un hymne pictural unique à la culture moto, et à celle du deux-roues en général.
06-08-2020
Urban

Article

TEXTE DE :

JOONIL PARK

Responsable Relations Marque REV'IT! USA

Joonil Park
image alt text

Intro text

DERRIÈRE LACAMÉRA

Basée à Denver, dans le Colorado, META s’est démarquée par sa façon unique d’aborder la culture moto avec une vraie sensibilité artistique, souvent absente dans ce milieu. Nous nous sommes assis avec Andrew Campo et Ben Geise pour évoquer l’importance de la vidéo en tant que conteuse d’histoires ainsi que leurs plans pour 2020 en matière de films courts.

Product images

About this page

Dites-nous comment META s’est formée.

About this page

META: Le projet date de 2013. Nous travaillions alors tous deux dans l’industrie du motocross et, en tant qu’amis, partagions régulièrement nos idées créatives. Nous constations un manque dans le milieu, car personne ne proposait de contenu tel que nous l’envisagions avec META.

Nous y avons vu une opportunité de combler ce vide et de créer quelque chose de tout à fait unique. Mais c’était aussi l’occasion de reconsidérer nos vies, de travailler pour nous-mêmes, à nos propres conditions, et de construire une carrière autour d’expériences inoubliables inspirées par toutes ces histoires qui attendent, là-bas, d’être racontées.

Product images

Hugo Eccles 5

About this page

En ce qui nous concerne, nous apprécions la manière dont META mélange différents aspects de la culture moto, comme la customisation, le grand tourisme, les modes urbaines ou le raid au long cours, avec une esthétique quasi éthérée, même dans sa production journalistique traditionnelle. Était-ce un choix délibéré ou la ligne éditoriale a-t-elle évolué dans ce sens malgré elle ?

C’est une bonne question. À vrai dire, c’est arrivé naturellement. Au début, nous focalisions surtout sur le motocross et le tout-terrain en général. Mais au fur et à mesure, notre curiosité s’est élargie et notre contenu aussi. À la base, nous ne traitions que les sujets qui nous parlaient le plus, mais nous nous sommes intéressés à d’autres façons de faire de la moto. Cette diversité s’est aussi montrée intéressante en matière d’audience et fédère toutes sortes de personnes venues des quatre coins de l’univers moto.

Product images

About this page

Pour META, quel est l’impact de la vidéo sur la communauté moto, comparé à celui de l’édition papier ?

La vidéo est aussi quelque chose qui s’est développé petit à petit chez nous. Ça a commencé par l’enrichissement de certains de nos récits imprimés, histoire d’y apporter plus de vie. Le magazine a toujours été le noyau dur de notre société, mais les films ont occupé de plus en plus de place vu que de plus en plus de marques nous en ont demandé. Ces diverses collaborations nous ont permis de produire chaque jour davantage de contenu.

On imagine facilement le nombre de demandes adressées à META. Comment choisissez-vous pour qui vous travaillez et sur quoi vous travaillez ?

Honnêtement, la réponse est la même que pour les questions précédentes. Nous traitons simplement les sujets qui nous intéressent le plus. Nous nous efforçons de créer du contenu qui ne soit pas seulement intemporel et d’actualité, mais qui plaise aussi à ceux qui tombent sur le magazine par hasard, même s’ils ne sont pas motards.

Product images

About this page

Certains projets vous ont-ils davantage touchés que d’autres dans l’aventure META ? 


About this page

Ben: Pour ma part, je crois que le sujet le plus passionnant a été celui dédié au musicien Tom DeLonge. Ce projet avait quelque chose de particulier pour moi qui ai grandi dans les années 90, en écoutant le groupe Blink-182. C’était super de découvrir Tom en dehors de sa musique et de partager avec lui des passions communes telles que les insondables mystères de l’univers.

Andrew: La collaboration avec Husqvarna, en 2015, pour le reportage «Revenge» du numéro 4 de META, se situe au sommet de ma liste. L’opportunité d’aller à la rencontre d’Husqvarna, en Suède, et de raconter l’histoire de la renaissance de la marque, a été un honneur. Le voyage s’est également montré riche en souvenirs et en rencontres. Nous sommes allés là-bas pour nous imprégner de l’héritage de l’un des plus anciens constructeurs de motos de l’histoire et pour plonger dans la culture de ces pionniers grâce à qui la moto est aujourd’hui devenue ce qu’elle est.

Highlights

image alt text

About this page

META lancera prochainement une chaîne YouTube. Qu’est ce qui a motivé cette décision ?


Jusqu’à présent, nous avons présenté nos films sur Vimeo car il s’agit d’une plateforme premium mais surtout bien plus esthétique et épurée que les autres. Mais plus nous prenons de l’ampleur, plus nous sommes frustrés de passer à côté de l’audience de YouTube, la plus importante au monde.

Nous sommes très heureux de travailler avec votre équipe sur le Festival du Film META. Pouvez-vous nous dire ce que l’on peut espérer y voir ?

Nous avons constitué une importante vidéothèque au fil du temps, alors nous sommes excités à l’idée de faire équipe avec REV’IT! et de revisiter certains de nos projets les plus mémorables. Nous sélectionnerons certains de nos films favoris en nous basant sur des critères comme les plus belles destinations et aventures, les personnalités et personnages captivants, ou encore les concepts inédits.

Product images

Hugo Eccles 5
image alt text

Intro text

META X REV’IT!
FESTIVAL DU FILM

Le Festival du Film META x REV’IT! se déroulera du 8 au 29 juin.
Cliquez ci-dessous pour voir d’autres magnifiques films de la vidéothèque META et votez pour vos favoris.


Intro text

Les auteurs des films élus dans chacune des quatre catégories gagneront un total de 5000$ d’équipements REV’IT!.

L’ensemble des votants participera automatiquement à un tirage au sort mettant en jeu cinq lots de 500$ d’équipements REV’IT!.

Intro text

Visitez le Festival du Film META x REV’IT! pour voir d’autres magnifiques films de la vidéothèque META.