<b>LES AVENTURES DE KLOKHUIS</b> EN BOLIVIE

LES AVENTURES DE KLOKHUIS EN BOLIVIE

Bart Meijer et Erik den Boer, deux réalisateurs hollandais, ont parcouru la Bolivie pour tourner des épisodes d'un programme éducatif pour enfants. Ils ont survécu à la bien nommée « Route de la Mort », traversé le surréaliste salar d'Uyuni, tutoyé les nuages autour du Chacaltaya et plus encore.
03-13-2019
Adventure

Article

Bart MEIJER &
Erik den Boer
#REVITRIDERs

Bart Meijer, 36 ans, réalisateur/présentateur de l'émission Het Klokhuis et Erik den Boer, 52 ans, réalisateur/cameraman ont en commun la passion pour la réalisation télé, le voyage et la moto. Après s'être rencontrés lors d'un quiz dans un pub, un projet extraordinaire a rapidement émergé. Ils ont attaché leurs caméras et sacs de couchage à l'arrière de leurs motos et sont partis explorer la Bolivie. De la jungle la plus hostile aux montagnes les plus hautes. Cela s'est traduit par huit épisodes pour l'émission hollandaise pour enfants Het Klokhuis.

WEBSITE | INSTAGRAM BART

BART MEIJER & ERIK DEN BOER

Product images

About this page

CHOISIR SES AMIES

À l'origine, on comptait amener nos propres motos en Bolivie. Mais cela s'est avéré trop compliqué et bien trop coûteux. Le transport seul équivalait presque à deux mois de location. Sans façon ! Au final, on a trouvé une solution beaucoup plus économique avec une société qui nous a loué deux Suzuki DR650s pour un tarif raisonnable. On les a trouvées à Cochabamba, dans le centre de la Bolivie, à une altitude de 2500 mètres.

Pas assez haut pour couper le souffle à cause du manque d'oxygène, mais pas loin. On s'est préparé pour notre aventure avec une démonstration du propriétaire du magasin sur comment changer un pneu. Des informations précieuses. Après ça, on est monté progressivement jusqu'à des altitudes vraiment élevées – 5200 mètres au max. On a tout de suite été à l'aise au guidon de ces motos, qui deviendront nos « amigas » pour les deux prochains mois. Vamos!

Product images

Amigos

About this page

DANGER AU TOURNANT

Rouler en Bolivie est dangereux, surtout sur autoroute. Les dépassements hasardeux peuvent créer des situations dangereuses. Par exemple, quand ils vous doublent alors que vous êtes en train de dépasser un autre véhicule. Ou quand deux camions vous font face au détour d'un virage. Oups ! Il est primordial de rester calme et de ne pas regarder les camions mais de surveiller le bord de la route. Et de faire une pause à la prochaine aire de repos pour laisser retomber l'adrénaline.

Bart: Après une journée à travers la jungle, on est retourné à La Paz. On a retrouvé des routes dégagées et du bitume frais pour une super journée au guidon. Mais tout à coup, au beau milieu de bulle part, j'ai eu une très mauvaise surprise. Dans une légère courbe à droite, même avec une bonne visibilité, j'ai bien vu que ça ne se présentait pas bien. Mais alors pas bien du tout.

Il n'y avait pas un, mais deux camions qui roulaient côte à côte. Dont un en plein sur ma voie. En virage. Heureusement, j'étais sur mes gardes, mais cela ne suffit pas dans le cas présent. J'ai bondi sur mes freins et je pouvais sentir ma roue arrière glisser et déraper. Comme je ne voulais pas me retrouver au sol dans le virage, j'ai relâché les freins. La moto a continué tout droit avec le camion qui arrivait pile en face de moi.

Le seul échappatoire qu'il me restait était de le contourner. J'ai tiré le guidon pour aligner la moto dans la bonne direction, mais était-il encore temps ? Je vous raconte l'histoire donc, oui, je m'en suis sorti indemne !

Mais c'était vraiment juste, trop juste.

Product images

Product images

Klokhuis Bolivia 1
Klokhuis Bolivia 2
Klokhuis Bolivia 3

About this page

DANGER DROIT DEVANT

Les choses ont empiré le lendemain. Heureusement qu'on ne roulait pas à vive allure car on a vraiment frôlé le drame.

Erik: La voiture devant moi s'est brusquement arrêtée à un carrefour. Ça s'est passé si vite que je n'ai pas eu d'autre choix que de finir la tête encastrée dans la vitre arrière de la voiture de notre guide. Pas le meilleur moment de ma vie. J'avais du verre plein la barbe et le menton. Bart m'a tout de suite demandé si c'est parce que j'avais repéré une collation dans le coffre de la voiture ! Très drôle Bart.

Aussitôt après, il se transformait en infirmière et m'appuyait le cou avec un mouchoir. Malheureusement, le saignement a été un peu plus intense que prévu. Bart a tenté de me momifier mais il fallait vraiment que je me fasse recoudre. Un docteur jovial me répara pour seulement 15 euros. Pas mal. Mais ça n'est pas pour rien que le tarif était aussi bas. Tous les points de suture ont lâché dans les 10 minutes et on a dû retourner chez le docteur.

Une fois mon menton fortifié tel une forteresse imprenable, j'ai pu reprendre mon voyage avec un visage tiré qui me faisait rajeunir de 10 ans. On m'a informé que je pourrais retirer les points de suture une semaine plus tard. Anecdote amusante : une panne de courant n'est pas un obstacle en Bolivie et la lumière d'un téléphone suffit en cas de besoin !

Highlights

Salt Flats
Traverser le salar d'Uyuni à moto doit être une expérience surréaliste. Une immense zone blanche aussi grande que la partie septentrionale des Pays -Bas. Avec du sel à perte de vue.

About this page

BART POUR L'ÉTERNITÉ – LE TIREUR D'ÉLITE

La plus belle prise de vue du séjour avec le drone est le fruit du hasard. Il faisait presque nuit et, à notre avis déjà un peu trop tard, mais on voulait quand même tenter le coup. On se disait que Bart pourrait rouler face au soleil dans l'immensité du salar d'Uyuni. Notre drone dispose d'une option qu'on n'avait encore jamais utilisée. Le suivi automatique d'une cible avec option "cercles". Cela veut dire que le drone volerait au-dessus de Bart pendant que je pourrais tourner autour manuellement. Ça vaut le coup d'essayer, non ?

Sans le savoir, on a eu de la chance. Bart roulait tellement vite que le drone avait du mal à le suivre. En plus, le drone luttait pour se maintenir en l'air dans cette vaste étendue désertique à 4000 mètres d'altitude. Je ne sais pas si ça venait de la finesse de l'air ou du manque de références au sol. Donc, quand je suis passé devant Bart avec le drone, j'ai aussi remarqué que le drone était trop proche du sol. J'ai aussitôt tiré sur le manche pour faire remonter le drone tout en le faisant tourner sur lui-même. On n'a pas tout de suite réalisé ce que ça donnerait à l'image. C'est seulement à l'hôtel qu'on a compris à quel point le rendu était magique.

Voyez vous-même !

Product images

About this page

L'EX-ROUTE DE LA MORT

Bien avant de partir entreprendre ce voyage, on a souvent évoqué cette fameuse « Route de la Mort ». Une route incroyablement dangereuse, célèbre grâce à l'émission Les routes de l'impossible et à un épisode hilarant de Top Gear. Nous y étions, sous une épaisse brume et sous la pluie. Erik était dubitatif.

Heureusement, Bart s'est lancé sans hésiter sur l'étroit chemin de gravier. C'est sûrement une des plus belles routes qu'on ait jamais empruntée, mais nos genoux étaient toujours chancelants. « Ça commence où au juste ? » En fait, on s'est posé la question jusqu'à ce qu'on atteigne le bout de la route. Deux jours plus tard, on l'a refaite sous une météo plus clémente. On s'est délecté des précipices démesurés et de la beauté des alentours. Si vous passez dans le coin, n'hésitez pas à la parcourir dans les deux sens. Pour ce qui est de la « Route de la Mort », on a été servi une semaine plus tard...

Product images

Product images

Death Road

About this page

VERTIGINEUX CHACALTAYA

On était dans un des endroits les plus hauts du monde où il est possible de rouler à moto. Il fallait absolument l’inclure dans notre trip. Et, comme on a tourné un épisode sur l'altitude, on a décidé d'y faire un test avec un œuf dur. En fait, c'était nous les œufs durs. Ça a commencé par un petit chemin de gravier déjà bien glissant à cause de la neige fondue recouvrant l’argile rouge. Vers 4000 mètres d'altitude, la respiration s'est faite de plus en plus difficile et la neige n'avait pas encore fondu. Les virages en épingle couverts de glace et de neige à demi fondue ont mis nos nerfs à rude épreuve.

Erik: Au-delà de 5200 mètres d'altitude, il devenait difficile de se concentrer et d'enregistrer cette rude ascension. En plus, la météo prévoyait davantage de neige et de pluie. Pendant la descente, on a fait des prises de vues fantastiques de l'inoubliable Chacaltaya à l'aide du drone. Et avec le Chacaltaya, on avait atteint le point culminant de notre périple pour un épisode traitant des effets de l'altitude sur le corps humain. Pour cet épisode, on a regardé le match de qualification pour la Coupe du Monde entre la Bolivie et le Brésil et Bart a même participé à un match de foot avec une équipe féminine à près de 4000 mètres d'altitude. Plutôt ardu.

Après le Chacaltaya, on est redescendu au niveau de la mer pour enregistrer un épisode sur les piranhas. Il a fallu chercher longtemps mais on a fini par trouver des piranhas, et aussi quelques capybaras et caïmans. Ensuite, direction les tropiques de Bolivie pour tourner des épisodes sur la déforestation et les avocats. En tant que motards, la salar d'Uyuni fut une expérience étrange. On y a tourné un épisode à propos du sel et du lithium utilisé dans les batteries. La visite des mines d'argent de Potosi reste un autre moment mémorable.

Le privilège de voyager pour son travail est que vous entrez dans l'intimité des personnes rencontrées. On n'oubliera jamais l'équipe qui nous a emmenés dans la mine. Pour l'épisode sur les alpagas, il a fallu dormir dans nos vestes de moto pour être au chaud. On s'est aussi tordu de rire en voyant leurs têtes d'idiots. Surtout après en avoir tondu un.

La Bolivie est un pays particulièrement riche et varié que nous vous encourageons à partir explorer.

Product images

Alpaca shaving

Product images

Klokhuis Bolivia 4
Klokhuis Bolivia 5
Klokhuis Bolivia 6

Intro text

À VOUS DE VOIR !

Les huit épisodes de leur incroyable voyage ont été diffusés en hollandais, et sont visibles sur leur site web.

Highlights