INTO THE WILD: <b>L'ÉQUIPE D'AVENTURIÈRES REV'IT! EN COLOMBIE-BRITANNIQUE</b>

INTO THE WILD: L'ÉQUIPE D'AVENTURIÈRES REV'IT! EN COLOMBIE-BRITANNIQUE

Les Aventurières REV'IT!, en collaboration avec MVM Adventures, ont emmené une flotte de KTM 1090 dans les contrées sauvages des Rocheuses canadiennes pour profiter de la richesse et de la beauté de la Colombie-Britannique. Revivez le voyage à travers les regards des membres de l'équipe !
10-30-2019
Adventure

Product images

Intro text

L'ÉQUIPE FÉMININE REV'IT!#REVITWOMENSTEAM

About this page

Depuis 2007, l'Équipe d'Aventurières REV’IT! joue un rôle prépondérant dans l'évaluation des produits et la représentation de la marque auprès de la communauté Aventure, chacune à travers sa propre interprétation de « l'aventure à moto » - que ce soit par des virées sauvages longue distance ou par des sorties dans les chemins forestiers.

Pour 2019 nous nous sommes associés à MVM Adventures pour envoyer l'équipe dans les contrées sauvages des Rocheuses canadiennes. Voici leur histoire par leur mots !

Product images

image alt text
image alt text
image alt text
image alt text
image alt text

Intro text

PREMIER JOUR GROSSES MOTOS, GRANDS SOURIRES

About this page

– KATELYN: Il est 5h à Vancouver. Tout le monde marche au ralenti mais revigoré par une tasse de café et excité à l'idée que, d'ici quelques heures, nous partirons côte à côte à l'exploration de la Colombie-Britannique pendant tout un week-end.

Nous sommes accueilli par Matt, notre fidèle accompagnateur et propriétaire d'MVM Adventures, et prenons la direction de Squamish où Erika, Amelia et Jenna retrouveront leurs montures pour le week-end.

Kris et moi sommes venus avec nos motos persos mais les autres filles utiliseront des machines de la flotte MVM, soient deux KTM 1090 et une 790. La taille des motos en intimide certaines, mais les filles grimpent dessus avec un grand sourire et partent pleine d'entrain faire quelques tours du pâté de maisons pour tester et se familiariser avec les machines. On décolle en moins de deux.

Product images

image alt text

About this page

Nous quittons Squamish et piquons au nord par les autoroutes sinueuses. Les feuilles dorées de l'automne tombent à notre passage alors que nous fonçons en direction des montagnes à travers les lacs glaciaires et les prairies flanquées de sommets vertigineux.

On s'arrête pour boire et profiter de la première des nombreuses apparitions d'ours juste avant de quitter le bitume pour emprunter les fameuses pistes de Colombie-Britannique. Arpenter les routes est un vrai plaisir, mais la suite risque de l'être encore plus alors que nous touchons enfin la terre à Pemberton et commençons à grimper le long des falaises en savourant des vues imprenables.

Highlights

image alt text

About this page

– AMELIA: Une fois arrivées à Gold Bridge, par les pistes, celles d'entre nous qui roulent sur des motos de location commencent à gagner en confiance sur la flotte MVM Adventures. Alors qu'on profite d'un magnifique panorama sur le Lac Carpenter, Matt, notre guide intrépide, décide de mettre à l'épreuve cette confiance fraîchement installée en nous informant que la prochaine section nous fera gravir et franchir une montagne par un chemin forestier.

Un choix audacieux de la part de Matt, et qu'il regrettera presque étant donné que trois d'entre nous ont dû littéralement grimper sur leur monture (avec des hauteurs de selle astronomiques totalement inédites pour elles) seulement quelques heures plus tôt. Il nous répète vigoureusement ses instructions (garder du gaz, ne pas s'arrêter et laisser la moto faire si elle commence à partir) et nous envoie une à une à la tâche avant de fermer la marche.

Product images

image alt text

About this page

Ayant déjà passé la journée derrière Jenna, je choisis de suivre ses traces dans la montée. J'ai une grande expérience du tout-terrain mais aucune au guidon d'un gros maxi-trail comme la 1090 et je me dis que je peux compter sur ses trajectoires et nos intercoms Sena pour m'emmener jusqu'au sommet.

Un bon plan, en théorie. Jenna m'ouvre la voie et nous sommes toutes les deux surprises par la facilité avec laquelle cette moto surmonte les chemins rocailleux et par la douceur de sa direction. Jenna me prévient de la présence d'un arbre en travers du chemin qu'il faut contourner. Par excès de prudence au moment de passer le dit arbre, mon pneu avant atterri sur des grosses pierres instables. Alors que la roue commence à partir, je songe à ouvrir les gaz plus que de raison mais je me dégonfle... et dis adieu à ma KTM qui glisse en direction du vide. Heureusement, un arbre isolé finit par attraper la roue avant de ma moto.

Product images

image alt text

About this page

Manque de bol, Jenna a continué son chemin et Katelyn passe peu de temps après, qui applique à la lettre l'ordre de Matt de « ne jamais s'arrêter » et remet les gaz après avoir vu mon pouce levé. Je vais bien mais ma moto a besoin d'un coup de main. Sans aucune aide à l'horizon, je la tire lentement pour la remettre sur le chemin ; l'avant bouge d'un centimètre, l'arrière bouge d'un centimètre, puis l'avant, puis l'arrière et ainsi de suite... Je finis par remettre la bête sur ses roues grâce à mon acharnement.

Erika, Kris et Matt apparaissent juste à temps pour me voir grimper à nouveau sur le dos du monstre tout en soufflant et rouspétant. Je ne manque pas de pointer les traces de ma mésaventure et ce n'est qu'en voyant les images que Matt a réalisé à quel point il s'en était fallu de peu pour que la moto soit entraînée vers le précipice.

Une fois les grognements (moi) et les éclats de rire (eux) passés, nous roulons jusqu'au bout du chemin puis en direction de Tyax Lodge, notre camp de base pour les deux prochaines nuits. Le soleil du soir enflamme le sommet de la montagne voisine, l'heure idéale pour déguster une bière et un dîner bien mérités ; ce que semble confirmer le jeune grizzly qui casse la croûte à 100 mètres du gîte.Sans le savoir, nous venons de profiter de l'image idéale de la Colombie-Britannique : magnifique, paisible et implacable. Nous sommes impatientes de voir la suite.

Highlights

image alt text

Intro text

DEUXIÈME JOUR LA BELLE ET LA BÉBÊTE

About this page

– ERIKA: Le samedi matin commence avec un grand soleil prélude à une journée épique à deux-roues. Après avoir quitté Tyax nous prenons un chemin plus étroit qui longe un superbe lac glaciaire d'un bleu turquoise. C'est au détour d'un virage qu'arrive mon meilleur moment du voyage : le soleil traverse les nuages en autant de rayons qui brillent au-dessus de nos têtes. Nous prenons un moment pour savourer la beauté du paysage. Pour moi, c'est tout ce qui compte : prendre le temps de s'arrêter et vivre pleinement l'aventure.

Ce qui importe c'est le voyage, pas toujours la destination, et je suis incroyablement privilégiée d'avoir 4 partenaires aussi singulières avec qui le partager. Après avoir taillé la route un moment, nous nous arrêtons à Lillooet pour prendre un petit-déjeuner. Pas n'importe quel petit-déjeuner car il s'agit d'une boulangerie pittoresque qui sert de délicieuses pâtisseries. Le café et les gâteaux nous calent pour la prochaine portion de terre à travers les montagnes. On croise des fermes et des ruisseaux et on aperçoit même quelques ours en chemin.

Product images

image alt text

Product images

image alt text

About this page

– JENNA: Après s'être arrêtées pour avaler nos sandwichs, nous montons l'une après l'autre à bord du Big Bar Ferry. Matt nous prévient que le capitaine est un peu ronchon et on glousse alors qu'il crie sur Matt pour lui dire comment attacher les motos et sur moi pour me dire où me mettre. Matt a raison, ce gars ne va pas tolérer la moindre incartade sur son bateau ! Une fois toutes à bord et le camion d'assistance d'Aaron garé à l'arrière, nous commençons la traversée de la rivière Fraser. Arrivés de l'autre côté et après avoir brillamment franchi la rampe pour débarquer, je prends la tête alors qu'on attaque l’ascension d'une montagne. La route est couverte de sédiments donc je prends les lacets sur des œufs avant de retrouver une surface plus dure.

L'arrivée au sommet nous gratifie d'un panorama à couper le souffle. On profite d'un point de vue particulièrement éblouissant pour prendre quelques clichés rapides avant de se remettre en route. Honnêtement, si on s'était arrêté à chaque fois qu'une envie de photo se présentait, on serait toujours au guidon à l'heure qu'il est!

Product images

image alt text

Product images

image alt text

About this page

Je laisse Amelia prendre les devants et nous continuons ainsi un moment, s'arrêtant de temps à autres aux intersections pour se regrouper. À un moment nous tombons sur du bétail qui barre la route. Frousse et délectation pour Amelia. Je lui lance à travers l'intercom de passer lentement et avec prudence mais de ne pas s'arrêter. C'est ce qu'elle fait, effrayant un veau au passage qui finit par l'effrayer elle-même ! Postée derrière avec une vue imprenable sur la scène, je ne peux m'arrêter de rire. Heureusement le veau donne quelques coups de sabots dans le vide avant de détaller et de nous laisser le champ libre.

Lors d'un de nos nombreux arrêts, nous donnons le feu vert au camion d'assistance pour continuer devant. Quand nous retrouvons Aaron, il est en train de pousser une grosse pierre en dehors de la route vers le flanc de la montagne. On se dit qu'il est bien gentil de retirer les éboulis avant notre passage, mais on comprend vite que c'est juste un grand enfant qui voulait voir la pierre dévaler la pente à toute vitesse. Une fois l'équipe réunie, Matt et Aaron lancent une autre pierre pour que tout le monde en profite. Une petite animation surprise où chacun a pu se délecter de la vue de ce rocher volant dans les airs, se fendant en deux et explosant tout en bas.

Product images

image alt text

About this page

Nous faisons une petite pause avant de reprendre le guidon. Tout le monde commence à sentir les effets d'une longue et passionnante journée à moto, mais il nous reste encore pas mal de chemin avant de retrouver le Tyax Lodge, donc nous décidons d'écourter nos arrêts pour rentrer avant la nuit. La batterie de mon intercom finit par lâcher et je perds le contact avec Amelia donc nous sommes toutes les deux surprises quand je dois brusquement attraper les freins pour me ranger sur le bord de la route. Une bête vient de me piquer dans le cou et je ressens tout de suite une vive douleur. Amelia trouve la coupable toujours collée dans mon col, d'où elle retire une guêpe morte. Je l'aurais volontiers écrasée si cela n'exigeait pas de descendre de moto mais je suis satisfaite de voir qu'elle n'a pas survécu à l'attaque.

Nous finissons par rejoindre Lillooet pour prendre la Lillooet Pioneer Road puis la Carpenter Lake Road, qui longe le charmant lac du même nom. En dehors d'un court arrêt photo, nous roulons fort pour retrouver Tyax avant la complète obscurité. Par trois au quatre fois, nous devons ralentir ou nous arrêter pour laisser passer un chevreuil.

À l'arrivée au gîte, certaines des filles montent prendre une douche pendant que les autres filent tout droit au bar en compagnie de Matt et Aaron pour quelques bières et amuse-gueules plus que mérités. Nous n'avions pas prévu de veiller si tard mais ce sont des choses qui arrivent et nous sommes tous fatigués et affamés ! Une fois tous réunis, nous rejoignons la salle à manger pour partager un repas et des anecdotes jusqu'à ce que nous décidions qu'il était temps de se décrasser et d'aller se coucher.

Highlights

image alt text

Intro text

TROISIÈME JOURTU SAIS QUOI ? MOTOS!

About this page

– KRIS: Dimanche matin, je me réveille au son de la voix d'Amelia qui murmure ma nouvelle phrase favorite « Kris, tu sais quoi ? Motos ! ». Cinq filles ne se sont jamais préparées aussi vite, excitées par cette nouvelle journée de route qui s'annonce.

Mais les événements prennent une autre tournure quand Amelia fait la connaissance d'un pilote de Blackcomb Helicopters interested in our visit. 

Lui aussi pilote des motos d'enduro et il offre à toute l'équipe de faire un tour dans son hélicoptère. L'excitation monte alors que nous roulons pour rejoindre la piste de décollage, assistons à un briefing de sécurité, mettons nos protections auditives et grimpons à bord. Elle atteint son paroxysme et rivalise avec le bruit du moteur au décollage et nous avons le privilège de survoler les routes que nous avons emprunté la veille. Peut-on rêver mieux ??

Product images

image alt text

About this page

À notre retour, Matt décide de nous emmener ravitailler au chalet d'Aaron non loin de là au lieu de revenir sur nos traces pour faire le plein. Nous disons au revoir à Jenna qui a d'autres projets pour la journée et nous redescendons par les routes de gravier où les feuilles mortes commencent à laisser des traces jaunes et orangées, comme si l'automne s'était installé durant la nuit. L'aventure nous rattrape quand ma 690 tombe en panne d’essence et je suis quitte pour tester ma corde de remorquage. Planer à travers la forêt sans entendre le bruit du moteur est enivrant, jusqu'à voir apparaître le chalet reculé d'Aaron, qui nous fait du thé et nous réchauffe après cette fraîche virée matinale.

Notre groupe se divise un temps car Amelia et moi mourons d'envie de découvrir le chemin forestier qui monte au-dessus des nuages puis retombe sur le Lac Carpenter. Nous grimpons toujours plus haut dans le ciel avant de redescendre sur les roches et les graves épaisses en direction du bleu-vert éclatant du Lac Carpenter. Le brouillard épais cède la place à de minces traînées nuageuses à la beauté renversante.

Product images

image alt text
image alt text
image alt text
image alt text
image alt text

About this page

Nous retrouvons notre route favorite le long du Lac Carpenter qui se dresse dans sa plus belle lumière alors que nous lui faisons nos adieux. Nous retournons à Lillooet pour rejoindre le reste de l'équipe et nous préparons à nous gaver des pâtisseries d'Abundance Artisan Bakery. Hélas, on tombe sur un écriteau qui annonce la fermeture pour des questions de personnel. Notre déception a dû se lire à travers nos visières car le propriétaire est venu en personne nous apporter un sac de gâteaux. Nous l'avons remercier chaleureusement avant de rouler jusqu'au prochain endroit chaud. Arrivés au Lillooet Inn Restaurant, nous prenons un copieux repas fait de délicieux hors d’œuvres.

C'est le début de la fin de notre voyage. Il nous reste le joli tronçon d'autoroute à travers des paysages spectaculaires pour retourner sur Vancouver, mais la tristesse gagne déjà les rangs à l'idée de terminer l'aventure. Une tristesse vaguement soulagée par un chocolat chaud accompagné de crème chantilly. Notre équipe sait comment profiter à fond de chaque instant.

Le temps est aussi maussade que notre moral, avec une alternance de brouillard et de pluie. Dans une dernière scène, le Canada nous dévoile toute sa beauté avec une brève éclaircie qui déchire les nuages comme pour saluer notre groupe d'aventurières épuisées mais comblées. Nous faisons nos adieux à nos super guides, tristes de devoir partir mais impatientes de retrouver la famille et les amis pour partager nos anecdotes.

Highlights

image alt text

SUIVEZ L'ACTU

REVIT_ADVENTURE


Suivez-nous et inspirez-vous des Ambassadeurs REV'IT! durant leurs voyages aux quatre coins du monde.

#REVITWOMENSTEAM