Highlights

The Laboratorium

DURABILITÉ, ROBUSTESSE
ET SÉCURITÉ

Le laboratoire d'essais de REV’IT! se montre particulièrement réaliste. Il n’y a pas de place pour les suppositions quand votre sécurité est en jeu. Seuls les faits comptent.

Intro text

VALIDATIONDE RÉSULTATS CONCRETS

Dans une pièce d’apparence quelconque, avec ses murs blancs, ses rampes de néons et sa décoration à base d’ordinateurs, se dresse un grand meuble. Dans ce grand meuble, une veste est suspendue. C’est une veste qui prouve l’utilité d’un laboratoire d'essais interne. Un laboratoire qui, malgré son aspect anodin, offre des résultats concrets quant à la durabilité, la solidité et le niveau de protection des vêtements de moto.

About this page

Qu’est-ce qui rend cette veste si spéciale ? Après tout, elle semble avoir connu des jours meilleurs ! En lambeaux à certains endroits, indemne à d’autres, elle a plutôt mauvaise mine. Pourtant, le mot de remerciement écrit en espagnol – et au marqueur – en bas à gauche en dit long. 

Le motard qui portait cette veste a été victime d’un accident. Il a glissé sur le bitume, sans se blesser, avant de se relever le sourire aux lèvres. Il a ensuite renvoyé sa veste à REV’IT! pour les remercier d’avoir sauvé sa peau.

Vu l’état de la veste en question, elle a joué parfaitement son rôle : protéger celui ou celle qui la porte. Sa doublure n’a pas bougé malgré les dommages importants subits par l’enveloppe externe. 

Sous les blessures de guerre, les protections intégrées aux coudes et aux épaules ne se sont pas déplacées d’un pouce. Au final, la veste a remporté haut la main son combat contre l’inflexible bitume.

Highlights

Intro text

PAS DE LA CHANCE,SEULEMENT DE LA SCIENCE

Les techniciens REV’IT! ont ensuite reproduit ce type de glissade avec leur équipement maison et ont obtenu des résultats presque identiques. Nous aimons dire que la chance ne compte pas dans la façon dont un vêtement de moto réagit à certaines situations. Il s’agit de science, et la science est indispensable pour concevoir des équipements parmi les plus durables, robustes et sûrs qui soient.

Intro text

About this page

C’est parce qu’ils savent que leur équipement fait face à l'adversité en cas de problème que les motards font confiance à des fabricants précis. C’est aussi ce qui rend le labo si utile au développement des vêtements de moto. Nos vêtements doivent réussir des tests d’homologation rigoureux avant de pouvoir être mis sur le marché, mais notre laboratoire va plus loin. Il profite également à la recherche et à l’innovation.

L’analyse des données s’avère être la pierre angulaire du travail effectué dans le centre, mais elle n’est pas l'unique tâche à accomplir. Une partie de la mission du laboratoire concerne les performances des matériaux eux-mêmes, qu’il s’agisse de cuir ou de textile. Elle permet de trouver les meilleurs solutions au moment de concevoir de nouvelles collections. Les matières testées sont parfois hyper techniques et parfois nettement plus classiques. Sans même parler de qualité, il s’agit d’offrir aux motards des vêtements dans lesquels ils se sentent à la fois en sécurité et à la page question look.

Alors qu’on pourrait croire le laboratoire réservé aux seuls techniciens, ce n’est pas le cas. Nos concepteurs produits, ainsi que notre équipe Recherche et Innovation, profitent eux aussi du labo pour tester de nouvelles matières ou de nouveaux assemblages, ou encore concevoir des prototypes. Tous fréquentent le labo en vue de constantes améliorations. Des tests sont effectués quotidiennement mais aussi à la demande et les données peuvent être facilement exploitées. Au début, ces tests étaient effectués en externe et nous devions attendre leurs résultats patiemment. Désormais, ces résultats sont tout de suite disponibles.

Highlights

Intro text

AU-DELÀ DES NORMES CELES STANDARDS REV’IT!

Chaque machine du laboratoire possède une fonction particulière. Rien n’est là pour épater la galerie. La conformité aux normes EN et CE est requise, mais nos propres standards dépassent de loin ce simple sésame qui nous paraît insuffisant.

About this page

Un standard REV’IT! est essentiellement déterminé par l’expérience, les commentaires et les souhaits de nos utilisateurs, qu’il s’agisse de nos clients ou de nos testeurs maison. Nos standards se doivent de répondre aux besoins réels des motards. Ici, nous analysons les mécanismes eux-mêmes, en plus des données obtenues.

Cela signifie que nous ne tenons pas seulement compte des résultats des tests, mais que nous étudions le processus dans son ensemble. Nous pénétrons au cœur de la matière afin de mieux comprendre comment elle réagit.

Highlights

Intro text

MIEUX COMPRENDRELES TESTS

Comment faisons-nous pour parvenir à un tel niveau ? Voici un aperçu de nos procédures d'essais et de ce qui les rend si efficaces une fois sur la route.

Intro text

Test de ChargeHydrostatique

Nous procédons à un test de pression hydrostatique pour mesurer l’imperméabilité d’un matériau donné. Ça a l’air technique et ça l’est. Quand on vous dit qu’on vous garde au sec, on fait en sorte d’y parvenir, notamment grâce à la technologie GORE-TEX. Notre machine permet de réaliser deux types de tests : dynamique ou statique.

Product images

image alt text

About this page

Lors d’un test dynamique, nous augmentons progressivement la pression hydrostatique grâce à un compresseur. Au début, le tissu reste plat, avant de gonfler de plus en plus. À la fin, il prend la forme d’un ballon. Ce que nous étudions, c’est la pénétration de l’eau sous forme de gouttelettes. Le but n’est pas d’aller jusqu’à la saturation du tissu, mais il suffit que trois gouttelettes le traversent pour que le test échoue. Trois gouttelettes est le seuil défini par la norme EN. 

Pour finir, nous pouvons déplacer la colonne d’eau sur le tissu, ce qui fait parfois exploser ce dernier sous la pression du test ! Inutile de préciser que nous ne retenons pas un tel tissu pour nos vêtements, mais cela montre bien à quel point l’eau et la pression maltraitent les matières.

Parce que les matériaux que nous testons se destinent aux motards, nos exigences sont supérieures concernant la colonne d’eau. Ces vêtements sont en effet davantage sollicités à cause de la vitesse et de la position de conduite, entre autres.

Le test statique est basé sur la pression et la durée. Nous pouvons par exemple simuler un roulage à moto de deux ou trois heures sous n’importe quel type de pluie, du crachin au déluge. Mais pour compléter ce test, nous recueillons aussi les témoignages de nos clients du monde entier, histoire d’être certains que le produit résiste à la douche encore plus longtemps. L’endurance s’avère primordiale.

Concernant l’imperméabilité, nous testons également les coutures étanches. Nous étudions leur point de rupture, leurs fuites, leur solidité. Nous les soumettons elles aussi aux deux tests, dynamiques et statiques. Chaque détail compte, pas vrai ?!

Article

Essai de Résistance à la Traction 

Nous utilisons un test de traction pour mesurer la solidité d’un tissu et de ses coutures. Pour la résistance au déchirement, nous utilisons un tissu pré-découpé en forme de pantalon. Les “jambes” sont fixées dans leurs supports et la machine tire sur le tissu. Nous mesurons alors la force qu’il faut pour déchirer le tissu. Nous faisons de même pour les coutures, afin de déterminer à quel moment elles lâchent.

image alt text

Product images

image alt text

Intro text

Absorptiondes Chocs

Pour tester la capacité d’absorption et de diffusion des chocs de nos protections, nous utilisons un simulateur d’impact. La protection est placée sur une enclume et un percuteur est largué sur la protection. En fonction du test et de la protection choisis, nous disposons de différents types d’enclumes et de percuteurs, de forme, de taille et de poids variables. Un capteur placé sous l’enclume mesure l’énergie résiduelle. Cette quantité d’énergie déterminera le niveau de certification de la protection.

Article

Résistance à la CoupurE

La résistance aux coupures est mesurée pour les gants. Pour réaliser le test, le matériau est placé sur un support puis une lame circulaire contrarotative effectue des va-et-vient à vitesse constante. Quand la lame traverse, elle touche un plateau conducteur et la machine s’arrête. Le nombre de tours effectués par la lame est enregistré et détermine la résistance à la coupure.

image alt text

Product images

image alt text

About this page

Résistanceà l’abrasion 

Au cours du test de résistance à l’abrasion, nous utilisons une machine qui simule la chute et la glissade d’un motard sur du bitume. Il s’agit d’un test unique en son genre. Les tissus sont fixés sur un rotor via l’un des trois supports au choix. Ces supports disposent de pads en caoutchouc reproduisant la densité du corps au niveau de vos lombaires et de vos épaules.

Le rotor accélère puis simule la chute et la glissade. Nous cherchons ici l’apparition du moindre trou. Mais nous traquons aussi les déchirures, les éclatements, les brûlures et étudions le comportement du produit dans son ensemble. De plus, nous laissons la matière s’immobiliser progressivement sur le béton, comme elle le ferait lors d’une véritable chute.

Article

Stabilité dans le temps

Avant de tester le moindre tissu, nous devons le laver à cinq reprises. Parce que les vêtements de moto sont considérés comme des équipements de sécurité, ils ne doivent ni s’allonger, ni rétrécir. Pourquoi ? Si par exemple vous lavez votre pantalon ou votre veste munie de protections amovibles et que celle-ci rétrécit ou s’allonge, les protections pourraient se déplacer. Et une protection qui change de place signifie que l’armure ne vous protègera pas correctement. 

Ce n’est pas le but recherché ! Il faut aussi garder à l’esprit que nous n’utilisons pas n’importe quel lave-linge, mais une machine spécifique aux tests de lavage en laboratoire. On parle ici de vêtements de protection qui doivent rester ajustés au fil des lavages. Nous vérifions l’intégrité structurelle des tissus après lavage dans le but d’y déceler la moindre anomalie. Nous ne faisons jamais de compromis quand il s’agit de votre sécurité.

image alt text

Highlights

Intro text

DES RÉSULTATS POURUN NIVEAU SUPÉRIEUR

À travers les différentes phases de tests, le laboratoire continue d’engranger les informations. Mais on ne s’arrête pas là. Les tests sont ensuite recommencés au cran supérieur ou sous un nouvel angle d’approche.

About this page

Au lieu de reproduire une glissade par temps sec, nous pouvons opter pour la pluie. Nous pouvons aussi choisir la texture du sol, plus ou moins abrasive. Et ce n’est là qu’un aperçu des conditions infinies que nous pouvons reproduire. 

Recréer au mieux l’environnement réel sans mettre de vies en jeu, c’est ce qui rend le labo si utile.

Article

NOUS N’ARRÊTONS JAMAIS DE CHERCHER

La réglementation européenne constitue déjà un vrai gage de sécurité, mais en tant que fabricant spécialisé dans la conception de vêtements de moto, nous voulons aller encore plus loin. Nous n’arrêtons jamais de chercher et nous continuerons à repousser les limites en termes de confort, de sécurité et de performances.

image alt text

Highlights