Highlights

Petrucci Studio Interview

Aller de l’avant
la désir de réussite inébranlable de Danilo Petrucci

Le pilote MOTOGP numéro 9 Danilo Petrucci nous raconte son combat courageux pour concrétiser ses rêves motocylistes.

About this page

Intro text

Travail acharné et sacrifice

Seule une poignée de pilotes accède à la catégorie reine des courses de vitesse. Le parcours de chacun de ces athlètes est forcément unique. Certains y sont prédestinés et d'autres doivent travailler et sacrifier plus qu'aucun d'entre nous ne peut imaginer pour vivre leur rêve. Indépendamment de ce qu'ils ont dû traverser, il y a ceux qui se battent pour une place sur le podium à chaque manche de la saison et ceux qui se réjouissent ne serait-ce que d'être au guidon, dans les stands ou à la télévision.

Highlights

Intro text

Combattre ses démons

À mesure que Danilo Petrucci nous raconte son histoire, son visage trahit son conflit intérieur. On peut l'entendre dans sa voix. Des émotions à l'image des démons qu'il affronte quotidiennement – sur la piste et dans la vie – pour accepter la difficulté et la magie qui accompagnent son métier de rêve. On ressent aussi toute l'humilité et la gratitude pour la chance qu'il a de pouvoir se lever chaque week-end de course pour enfiler son cuir et partir au combat devant des millions de fans.

Highlights

About this page

Des débuts
modestes

Son angoisse face au succès s'explique peut être par ses origines modestes. Issu d'une famille ouvrière, les sacrifices endurés pour concrétiser son rêve auront parfois été démoralisants.

« On ne roulait pas sur l'or, » déclare humblement Danilo, « Une famille normale. »

Il poursuit, « Et pour une famille normale, cela représente un grand sacrifice financier. Je parle de mon père, ma mère et mon frère. Ils vivent pour ma carrière. Et c'est quelque chose que l'argent ne peut acheter. Ils ont sacrifié leur vie pour me laisser poursuivre mes rêves. »

La sincérité de son discours dévoile son caractère. Bien que faisant partie de l'élite mondiale, il ne considère jamais rien comme définitivement acquis. C'est d'autant plus frappant quand il parle de la course et de la chance qu'il a d'être à sa place. Après tout, dit-il, « Je ne compte plus le nombre de fois où nous nous sommes assis autour de la table familiale pour chercher comment financer la prochaine saison. »

Mais ils ont toujours trouvé un moyen. Même si cela impliquait de ne pas avoir le meilleur équipement ou les meilleurs techniciens du plateau.

Article

Faire avec ce que l’on a

Enfant, alors qu'il court dans différentes catégories, il côtoie des adversaires aux ressources bien plus importantes avec leurs propres mécanos et techniciens, une seconde moto et tout le reste. « Il est parfois difficile de lutter quand vous n'avez pas le matériel adéquat. »

Il ajoute, « Quand vous êtes enfant et qu'il y a des pilotes qui ont plus de moyens, une meilleure machine et qui sont parfois plus rapides que vous... Le plus difficile est de faire comprendre aux gens à quel point vous travaillez dur. » Ce qui est d'autant plus vrai quand vous n'avez pas ce qu'il faut – techniquement – pour vous battre aux avants-postes. Pourtant cela ne l'a jamais arrêté.

Petrucci testing at Sepang

Article

J'ai poursuivi mon rêve et j'ai continué de travailler, de pousser pour y arriver... J'ai une mission à remplir. Je suis heureux d'être là. J'ai beaucoup de chance d'être pilote professionnel..
Petrucci quote

Article

Triompher
de la frustration

Bien sûr, il y eu des moments où la frustration dominait, où il était à deux doigts de jeter l'éponge.

Il admet d'ailleurs ne pas se souvenir du nombre de fois où il a déclaré, « Cette fois je vais me planter. Ça suffit. » Il précise, « Ça arrive encore deux ou trois fois par an ! Mais quand tu es un enfant et que tu vois ton rêve s'éloigner, que les choses ne fonctionnent pas et qu'on ne te donne pas la chance de t'améliorer. Que faire ? »

Petrucci celebrating

Article

Heureusement, il n'a jamais renoncé. « J'ai poursuivi mon rêve et j'ai continué de travailler, de pousser pour y arriver. Parfois, quand les choses ne marchaient pas, j'étais déprimé. Car j'ai presque voué ma vie entière à ce sport et je ne sais pas quoi faire d'autre. Que serais-je capable de faire dans la vraie vie ? J'aimerais bien savoir ce qu'est une vie normale ! »

Malgré toutes ces interrogations, Petrucci ne cache pas son enthousiasme lorsqu'il affirme, « J'ai une mission à remplir. Je suis heureux d'être là. J'ai beaucoup de chance d'être pilote professionnel. »

Petrucci celebrating

Intro text

Pour ne rien rater de l'actualité

Suivez Danilo Petrucci sur sa page Instagram et sa page Facebook pour ne manquer aucun événement MotoGP !

@revit_racing

About this page

About this page

About this page

About this page